https://armoiries-noblesse-belge.blogspot.com/
"Horum omnium fortissimi sunt Belgae"
De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

 
Blog d'Olivier Nolet de Brauwere,
Héraldiste et Généalogiste
(pas de profil sur les réseaux sociaux)
Ce blog vous plaît ? Faites le connaître.

NOLET (Pierre) (BRUGES) - DESCENDANCE


     Il s'agit d'une approche, non d'un résultat formel.
   
I. Bernard Nolet[1] ? x…, dont :
A. Pieter Nolet, b. ca 1543, qui suit en II.

I.                    Pieter Nolet, Conseiller de Bruges en 1583 et 1584[2], les deux dernières années de la république calviniste (b. ca 1543, par hypothèse), épousa à Bruges O.L.Vr.2de le 1 janvier 1569[3] Susanna De Corte [b. ca 1543, †22 décembre 1644 à l’âge de 101 ans (à Oostveld ?)], fille de Victor De Corte[4] née d’un second mariage avec Anna Van Der Steene[5]. Victor de Corte apparaît dans la liste des membres de la gilde des archers de Saint Jooris à Bruges[6]. Pieter Nollet semble encore en vie le 21 novembre 1607 lors de la reconsécration d’une chapelle de la gilde des courtiers abîmée lors du siège de la ville en 1580 : «Me Pierre Nollet, trésorier, donna le vin, par acte en due forme portant ‘tot voorderynghe ende augmentatie van den goddelichen dienst’[7] ». Son épouse « Joe Suzanna de Corte » est encore en vie le 25 mars 1641 lorsqu’elle vend à « Joe Florence Nollet, épouse de Fr. Brouckman », une maison située « up het Vuylreycken bij de Bailliebrueghe[8] ». La famille de Corte est connue dans le franc de Bruges depuis le XIIIe siècle[9].
Apparemment, ce Pieter Nollet possédait un moulin à Bruges : «Helpt Uuyter Noodt. -Was de derde oliemolen, soms ook genoemd Ryckwynmuelen. Hij stond op 't einde van de Corte Oliestraat en het molenhuis aan de oostzijde van de Peter Cellestraat. Eigenaar was Pieter Nollet. De tijden waren slecht en onzeker en de verpande molen ging bij decreet van 6 juli 1588 over aan de kinderen van Herman Goossens. In 1592 gaat de eigendom in handen van Pieter Rielandt en Leenaert Cobri. Na verscheidene verhandelingen is deze molen, in 1618, eigendom van Joos Spillebeen[10] ».
Dont :
A.    Anthonius Nolet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 28 octobre 1586[11] (mère non nommée).
B.    Jacobus Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 5 mars 1589[12] (mère non nommée), suit en III.
C.    Ludovicus Nolet, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 13 janvier 1593[13] (mère non nommée), qui suit en IIIa.

III. Jacobus Nollet x Maria NN (probablement Maria-Catharina De Vonck / De Vounck), dont :
A.      Petrus Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 28 février 1624.
B.       Carolus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 22 mars 1625.
C.       Jacobus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 21 décembre 1626.
D.      Franciscus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 21 septembre 1628.
E.      Joannes Baptista Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 27 février 1630.
F.       Ignatius Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 27 décembre 1641.
G.      Victor Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 4 mai 1643.
H.      Petrus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 23 mai 1631.
I.        Dominicus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 10 avril 1634.
J.        Hermanus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 10 septembre 1636.
K.      Maria Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 14 novembre 1638.

IIIa. Ludovicus Nollet[14] (alias Louis Nollet) (d’argent à 3 merlettes de sable. Devise : plus minus nolet) (b. Bruges, O.L.Vr.1ste 13 janvier 1593), «échevin de Bruges en 1643, 1645, 1646, 1649, 1652, 1654, chef-homme en 1644, 1647, trésorier en 1653, gouverneur de l’école Bogaerde en 1657, apparemment homme de fief de Messire Louis de Corte[15], décédé le 1er juin 1673, fils de Pieter Nollet[16]» ci-dessus. Il épousa à Bruges O.L.Vr.1ste le 20 janvier 1622, Magdalena Brouckman.
Ils eurent 12 ou 13 enfants :
A.    Ludovicus Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 26 octobre 1622, fils de Ludovicus Nollet et de Magdalena Brouckman.
B.    Catharina Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 30 janvier 1624, fille de Ludovicus Nollet et de Magdalena Brouckman.
C.    Ludovicus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 21 juillet 1625, fils de Ludovicus Nollet (mère non nommée).
D.   Maria Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 27 août 1626 fille de Ludovicus Nollet (mère non nommée).
E.    Ludovicus Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 19 octobre 1627 fils de Ludovicus Nollet et de Magdalena NN.
F.     Barbara Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 15 janvier 1630, fille de Ludovicus Nollet (mère non nommée).
G.   Nicolaüs Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 28 avril 1631, fils de Ludovicus Nollet et de Magdalena Brouckman.
H.   Magdalena Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 22 septembre 1632, fille de Ludovicus Nollet et de Magdalena Brouckman.
I.      Adriana Nollet (d’argent à trois merlettes de sable[17]), b. Bruges, O.L.Vr.2de, 22 juin 1634, fille de Ludovicus Nollet (mère non nommée), qui suit.
J.      K. Ludovica Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 18 janvier 1636, fille de Ludovicus Nollet (mère non nommée).
K.   Isabella Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 24 février 1637, fille de Ludovicus Nollet et de Magdalena Brouckman.
L.     Joannes Nollet, b. Bruges, O.L.Vr.2de, 3 décembre 1641, fille de Ludovicus Nollet et de Magdalena Brouckman. Ce Joannes Nolet ne peut être confondu avec l’ancêtre des Nolet de Schiedam car le prénom de son père, Ludovicus, n’est pas Lucas.

Adriana Nollet (d’argent à trois merlettes de sable), b. Bruges, O.L.Vr.2de, 22 juin 1634, fille de Ludovicus Nollet (mère non nommée).
Adriana Nollet, «fille de Louis Nollet, morte le 30 octobre 1709, sœur d’Isabelle[18]», épousa Josse Zoetaert (alias Judocus Zoetaert), bailli de la cour judiciaire du grand-tonlieu de S. M. le Roi d’Espagne à Bruges, membre de la gilde des archers de Saint Jooris à Bruges en 1665 et 1668[19], fils de Josse Zoetaert mort en 1663 et de Marie De Clercq décédée en 1679, fille d’Henri De Clercq «et d’Elisabeth van Sinay[20]». Il décéda le 13 février 1683 et fut enterré en l’église St. Donaas à Bruges, près de la sépulture de Jean van Aertrycke, sous une pierre de marbre blanc gravée à ses armes et à celles de son épouse, dame Adriana Nollet, sœur d’Isabelle Nollet, filles de messire Louis (Ludovicus) Nollet. Dont :
1.     Leopoldus Soetaert, b. Bruges O.L.Vr.2de 24 novembre 1664, mère Adriana Nollet.
2.     Ferdinandus Soetaert, b. Bruges O.L.Vr.3de 28 avril 1666, mère Adriana Nollet.
3.     Mauritia Soetaert, b. Bruges O.L.Vr.3de 25 septembre 1667, mère Adriana Nollet.
4.     Maria Soetaert, b. Bruges / St.Donaas 1er février 1670, mère : Adriana Nollet. Alias Marie-Angeline Soetaert, qui épousa le 1er février 1693, Prosper De Vinck, échevin de Bruges en 1693 et 1695, gouverneur de l’école Bogaerde en 1710, receveur général des impôts du 50e denier[21].
5.     Elisabeth Soetaert, b. Bruges / St.Donaas 12 avril 1671, mère : Adriana Nollet.
6.     Amatus Soetaert, b. Bruges / St.Donaas 29 juillet 1673, mère : Adriana Nollet.
7.     Ludovicus Soetaert, b. Bruges / St.Donaas 28 avril 1674, mère : Adriana Nollet.
8.     Joanna Soetaert, b. Bruges / St.Donaas 11 juillet 1675, mère : Adriana Nollet.

IIIb. Judocus Nollet (né avant 1587, peut-être un fils de Pieter Nollet et de Susanna De Corte) x Bruges O.L.Vr.2de, 27 janvier 1602 Catharina Janssens dont :
A.    Petrus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 11 février 1603. Mère non nommée.
B.    Florenti Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 2 mai 1604. Mère non nommée.
C.    Michaël Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 4 décembre 1605. Mère non nommée.
D.   Judocus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 5 juin 1608. Mère non mentionnée, qui suit en IV.
E.    Catharina Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 25 octobre 1610. Mère non nommée.
F.     Ludovicus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 10 juin 1611, qui suit en IVa.

IV. Judocus Nollet[22] épousa à Bruges O.L.Vr.2de le 21 février 1634 Laurentia Soetart / Zoettaert, fille de Guillelmus Zoettaert x Anna Adriaens / Andries, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 14 avril 1608[23]. Dont :
           A.      Petrus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 2 juillet 1635.

IVa. Ludovicus Nollet[24], b. Bruges O.L.Vr.2de le 10 juin 1611. Mère non nommée. Puis, par hypothèse : Ludovicus Nollet x Anna Pulinck / Pulynck, dont :
A.    Henricus Nollet, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 1er décembre 1638.
B.    Anna Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 4 mai 1640.
C.    Anna Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 2 mai 1641.
D.   Petronilla Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 10 mai 1643.
E.    Henricus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.1ste, 12 mars 1646.
F.     Franciscus Nollet, °Dudzele 16 septembre 1651, b. le 19 septembre 1651 (blz 0091).
G.   Anna Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 19 octobre 1613. Mère non nommée.
H.   Nicolaus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 2 août 1615. Mère non nommée. Suit en V.

V. Nicolaüs Nollet[25] (membre de la gilde des archers de Saint Jooris à Bruges en 1639[26]) épousa Joanna Izenbaert / Isenbaert, fille de Pieter Ysenbaert (membre de la gilde des archers de Saint Jooris à Bruges en 1640[27]), †Bruges le 25 février 1654, inhumée sous une pierre tombale dans l’église Notre-Dame à Bruges, avec les armes Ysenbaert (terrasse herbeuse plantée d’un arbre accompagnée d’un bouc à senestre, les pattes de devant posées sur le tronc) et les armes Nollet (d’argent à 3 merlettes[28]). Ils eurent :
A. Anna Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 11 novembre 1640.
B.    Carolus Borromeus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 27 février 1642.
C.    Marcus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 26 septembre 1643.
D.   Joanna Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 27 octobre 1644.
E.    Catharina Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 20 février 1646.
F.     Maria Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 11 décembre 1647.
G.   Helena Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 23 septembre 1650.
H.   Hugo Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 20 juillet 1652.
I.      Albertus Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 8 février 1654.
J.      Maria Nollet, b. Bruges O.L.Vr.2de, 5 août 1617. Mère non nommée.




[1] J. Gaillard, Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse avec données historiques et généalogiques sur chaque famille, tome II, 1858, p. 381.

[2] Nommé parmi 12 conseillers de la ville de Bruges le 2 septembre 1583, puis l’année suivante le 12 mars 1584. Autres données trouvées dans J. Gaillard, Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse avec données historiques et généalogiques sur chaque famille, tome II, 1858, p. 381. On trouve encore Pieter Nollet à Bruges dans : M. 1602, sept. 2 M. 1602 W, 1572 -1605, fol. 280 Makelaars, Resoluties, 1560-1616, fol. 160 r.* (Pieter Nollet Marcelin Schapelinc) ; dans : M. 1603 Makelaars, Resoluties, 1564-1616, fol. 160 r. et dans : M. 1604 Makelaars, Resoluties, 1551-1711 (t. Pieter Nollet) ; dans : M. 1605 Makelaars, Resoluties, 1551-1711 (t. Pieter Nollet) ; et dans : M. 1616, sept. 2 W, 1606 -1634, fol. 211 (d. Pieter Nollet).

[3] Il semble célébrer son mariage dans deux paroisses différentes : la première fois à Onze Lieve vrouw 2de en 1569 : « Petrus Nollet in eodam cra(e)s et Susanna de Corte. parochia St Egidii ante primam missam” a payé « III shelling parisis » et X shelling. La messe à Bruges St Gilles est déjà annoncée dans l’acte de Brugges OLV2de, et l’acte est repris dans le registre paroissial des mariages à Bruges St Gilles le 1er mai 1570 (5/1570) où il paie 0 livre 14 shelling. - Brugge, parochie Sint-Gillis, Parochieregisters. Huwelijksakten 9000_001_00234_000_A_0001_r   00/01/1560 - 21/01/1581 – Voir ces deux actes dans le fonds d’archives du DVD familial Nolet de Brauwere.

[4] Fils d’Herman de Corte (†22 septembre 1541), greffier de la trésorerie de Bruges, qui épousa en 1res (ou 4e) noces Marie van Belle, fille de Jean, maître des comptes, pour la Flandre, de Philippe-le-Beau, roi d’Espagne, conseiller et maître de la chambre aux deniers de l’empereur Charles-Quint, et d’Agnès, fille de Jan Boele, receveur-général de la Flandre, et de Marie Lauweryns. Victor De Corte hérita le 10 décembre 1533 de Baudouin Lampaert, trente mesures de terres, situées au village de Lembeke. Il acquit le 24 septembre 1536 la propriété de la terre dite Oostervelde (Oostveld probablement), située sur le territoire d’Eecloo (Eekloo probablement), et se maria en premières noces avec Anna Van Der Steene. Victor laissa de sa première femme (Catherine De Wintere) Herman et Josse De Corte, qui eurent pour tuteurs Herman De Corte susdit, leur grand-père, et Philippe Van Steelant, comme il appert d’après un acte du 23 avril 1543 ; il laissa de sa seconde femme (Anna Van Der Steene) une fille du nom de Susanna De Corte, laquelle mourut le 22 décembre 1644 à l’âge de 101 ans après avoir été mariée avec Pieter Nollet (fils de Bernard Nollet), Conseiller de Bruges en 1584 et 1585. Armoiries de Corte (pour la branche concernée) : « de gueules au chevron d’argent, accompagné d’un croissant à dextre et au senestre d’une étoile à six rayes ; et en pointe une quintefeuille, le tout d’argent ; -cimier : une tête de cerf, issant entre deux vols, l’un d’argent, l’autre de gueules ». La famille de Corte « est originaire de la commune de Lapscheure, en Flandre » (Lapscheure est une section de la ville belge de Damme située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale). Sources : 1. Jean-Jacques Gailliard, Bruges et le Franc ou Leur magistrature et leur noblesse, 1858, tome II, p. 381 ; 2. Baron J. S. F. J. L. de Herckenrode, Nobiliaire des Pays-Bas et du Comté de Bourgogne, tome II, 1865, p. 519 (dans cette dernière, ‘Nolet’ n’apparaît pas) ; 3. Fragmens généalogiques, tome I, Geneve, 1776, p. 107. D’après J.-B. Rietstap, une branche des de Corte d’Ypres semblent avoir porté : « d’azur à la fasce d’argent, chargée d’un lion issant de gueules ». Le mémoire de Pierre de Brauwere van Steeland les représente mais en donnant : « d’azur à la fasce de gueules chargée d’un lion issant d’argent, le champ chargé de trois étoiles d’or, deux en chef, une en pointe ». Cette représentation est incorrecte. Il devrait s’agir d’une variante du blason des de Corte d’Ypres, les trois étoiles d’or en plus.

[5] Jean-Jacques Gailliard, Bruges et le Franc ou Leur magistrature et leur noblesse, 1858, tome II, p. 381. Voir ce livre dans le Fonds des Archives familiales. La tante de Suzanna de Corte, Marie de Corte, fille d'Herman de Corte et d’Agnès Maes, épousa Arnould Bisschop, qui mourut laissant une fille : Barbe Bisschop, mariée à Charles Van den Berghe. Nous ne savons pas s’il existe un lien entre Arnould Bisschop et Rolandus Bisschop, parrain d’Elisabeth Nolet, fille de Lucas baptisée à Malines en 1642.

[6] Jaer-Boek der keyzerlyke ende koninglyke Hoofd-Gilde van den edelen Ridder Sint-Jooris in den oudenhove binnen de stad Brugge, (…), Joseph van Praet, Hof-Meester der zelve gilde (…), Brugge, 1786, p. 191.

[7] Emile Vanden Bussche, “La Flandre -Revue des monuments d'histoire et d'antiquités”, Vol. 7, p. 77.

[8] Les Archives de l’Etat en Belgique, Archives générales du Royaume, 1919, p. 534.

[9] Jean-Jacques Gailliard, Bruges et le Franc ou Leur magistrature et leur noblesse, 1858, tome II, p. 379 et suivantes. Voir ce livre dans le Fonds des Archives familiales.

[10] “De windmolens van de Kruisvest te Brugge 1580-1650”, Biekorf. Jaargang 71(1970), p. 211 : http://www.dbnl.org/tekst/_bie001197001_01/_bie001197001_01_0058.php

[11] Registre des baptêmes de Bruges, O.L.Vr.2de débutant le 3 juin 1572. Eerste Wyk, n° 2.

[12] Ibid.

[13] Registre des baptêmes de Bruges, O.L.Vr.1ste débutant le 4 février 1586.

[14] “Den 14 junii 1639 heeft men den Vogel van Eeren geschoten, alswanneer d'heer Louis Nollet Koninck is geworden”, Jaer-Boek der leyzerlyke ende koninglycke Hoofd – Gilde van den Eldelen ridder Sint-Jooris Gilde in den oudenhove binnen de stad Bruges, door Joseph van Praet, Hof-Meester, 1786, p. 118. ­­

[15] “Moy Louis Nollet (ou Louys) comme authorisé & faisant les devoirs d’homme de Fief (bedienelijck man) pour Messire Loüis de Corte Chevalier Seigneur d’Oostkercke, Ogierlande, &c. connois & confesse ledit Messire Loüis tient en fief & hommage de haute & puissante Princesse Dame Magdelaine fille de feu Prince de haute naissance Charles Comte d’Egmont, &c. & de sa Cour de Straeten qu’elle tient du Bourg de Bruges. Un Fief appartenant audit Messire Loüis de Corte par la mort de noble homme Philippe de Corte son frere, contenant la juste huitième part de la Disme de toutes sortes des fruits, qui gist & s’estend ans le Métier (Ambachte) & Paroisse de Nieumunster, estant à plein rachat &c. par rapport du 10 de juillet 1647 ». Traduction d’un texte en néerlandais également donné dans « Refutation d’un imprimé intitulé « Factum » pour les Directeurs des Villages du Pays du Franc de Bruges, au sujet des Dixmes contre les Ecclesiastiques & autres, pretendant icelles Dixmes &c. », 1680, p. 70. Cachet de la  « Bayerische Staatsbibliothek München ». Voir ce livre dans le Fonds des Archives familiales.

[16] Victor Louis Marie Gaillard, Inscriptions funéraires et monumentales de la Flandre Occidentale, Vol. 1, Bruges, 1861, p. 98.

[17] Sa tombe armoriée et celle de son époux se trouve en l’église Saint Donat à Bruges. Zoetaert y porte : écartelé : 1. une grappe de raisin ornée de 2 feuilles ; 2. une poire ornée de 2 feuilles ; 3. une licorne d’argent sur champ d’azur ; 4. un arbre. Adrianna Nollet y porte : d’argent à trois merlettes (de sable). Le texte grave dit : “Vrye sepulture van D’Heer Joos Zoetaert fs D’Heer Joos in syn leven Bailliu van syne Majesteyts grooten Thol die overleet den 18 sporcle 1683. Ende van Joncvrauwe Adriane Nollet fa D’Heer Louys syne huysvrauwe, die overleet den …, bidt voor de zielen”. Le dessin de cette pierre tombale est reprise dans : Victor Louis Marie Gaillard, Inscriptions funéraires et monumentales de la Flandre Occidentale, Vol. 1, Bruges, 1861, p. 98.

[18] Victor Louis Marie Gaillard, Inscriptions funéraires et monumentales de la Flandre Occidentale, Vol. 1, Bruges, 1861, p. 98.

[19] Jaer-Boek der keyzerlyke ende koninglyke Hoofd-Gilde van den edelen Ridder Sint-Jooris in den oudenhove binnen de stad Brugge, (…), Joseph van Praet, Hof-Meester der zelve gilde (…), Brugge, 1786, pp. 178 et 262.

[20] Victor Louis Marie Gaillard, Inscriptions funéraires et monumentales de la Flandre Occidentale, Vol. 1, Bruges, 1861, p. 98.

[21] J. Gaillard, Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse avec les historiques et généalogiques sur chaque famille, tome cinquième et dernier, Bruges, 1862, p. 386.

[22] Joos Nollet, l’un des gagnants de la gilde des archers de Saint-Jooris en 1633. Jaer-Boek der keyzerlyke ende koninglyke Hoofd-Gilde van den edelen Ridder Sint-Jooris in den oudenhove binnen de stad Brugge, (…), Joseph van Praet, Hof-Meester der zelve gilde (…), Brugge, 1786, p. 242.

[23] Du mariage de Guilielmus ZOETTAERT x Anna ANDRIES :
1° Passchasius ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 15 avril 1607. Mère non nommée.
2° Laurentia SOETART, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 14 avril 1608. Mère non nommée.
3° Anna ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 4 avril 1611. Mère non nommée.
4° Magdalena ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 1ste, 27 juillet 1618. Mère : Anna ADRIAENS.
5° Jacobus ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 1ste, 2 octobre 1621. Mère : Anna ANDRIES.
6° Maria ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 1ste, 24 mars 1623. Mère : Anna ADRIAENS.

[24] Lodewyck Nollet, roi de la gilde des archers de Saint-Jooris en 1643. Jaer-Boek der keyzerlyke ende koninglyke Hoofd-Gilde van den edelen Ridder Sint-Jooris in den oudenhove binnen de stad Brugge, (…), Joseph van Praet, Hof-Meester der zelve gilde (…), Brugge, 1786, p. 179.

[25] Nicolaes Nollet, l’un des gagnants de la gilde des archers de Saint-Jooris en 1639. Jaer-Boek der leyzerlyke ende koninglycke Hoofd – Gilde van den Eldelen ridder Sint-Jooris Gilde in den oudenhove binnen de stad Bruges, door Joseph van Praet, Hof-Meester, 1786, p. 248.

[26] Jaer-Boek der keyzerlyke ende koninglyke Hoofd-Gilde van den edelen Ridder Sint-Jooris in den oudenhove binnen de stad Brugge, (…), Joseph van Praet, Hof-Meester der zelve gilde (…), Brugge, 1786, p. 248.

[27] Jaer-Boek der keyzerlyke ende koninglyke Hoofd-Gilde van den edelen Ridder Sint-Jooris in den oudenhove binnen de stad Brugge, (…), Joseph van Praet, Hof-Meester der zelve gilde (…), Brugge, 1786, p. 248.

[28] Victor Louis Marie Gaillard, Inscriptions funéraires et monumentales de la Flandre Occidentale, Vol. 1, Bruges, 1861, p. 84.

https://armoiries-noblesse-belge.blogspot.com/2015/03/obits-armoiries-noblesse-belge.html

Liens publicitaires exploitant ce blog interdits pour tous pays.
Exceptions