https://armoiries-noblesse-belge.blogspot.com/
"Horum omnium fortissimi sunt Belgae"
De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves

 
Blog d'Olivier Nolet de Brauwere,
Héraldiste et Généalogiste
(pas de profil sur les réseaux sociaux)
Ce blog vous plaît ? Faites le connaître.

NOLET - LES BLASONS A TRAVERS LES SIECLES - OPGEHEMELD NOLET DEUR VAN EEUWEN HEEN



1. "de Nollet de Leypaud" (ou Lespaux) (Basse-Marche : région de Limoge) : d’azur, un bâton d’argent péri en bande accompagné de trois fleurs de lys de même[1].

2. "Denys Nolet": "Anciens épitaphes de l'église paroissiale de Saint-Michel à Gand, dans la Nef côté Nord[2]": pierre bleue[3] "Hier licht begraven Denys Nolet, die overleet den 21 October 1542, ende J. Josynne de Groote, zijn Huisvrouw die overleet 20 deci 1548. Hier ligt nog begraven Marten Spieghelman, fs Jacob, zoon van Joanna Nolet, die overleet den ... Bidt voor de zielen": « d’ ... à la bande de ... chargée de trois fleurs de lys de ... (d'argent) défaillantes à senestre, posées en pal[4] ». Ce blason semble lié au blason des "de Nollet de Leypaud", sans éléments de preuve. Les "de Nollet de Leypaud" sont originaires de la région de Limoges. Ce Denys Nolet pourrait avoir fui la Contre-Réforme. Le blason De Groote est le suivant : losange, parti, à dextre: "d’ ... à la bande de ... chargée de 3 fleurs de lys de ... défaillantes à senestre, posées en pal (qui serait Nolet); à senestre: "D'argent à la croix d'azur, canton dextre du chef chargé de trois merlettes; canton dextre de la pointe chargé de même" - mais probablement était-ce cantonné de 4 x 3 merlettes également réparti entre les cantons.

3. "Denis (Denys) Nolet" (Gand) (un « l ») : "d’ ... à la bande de ... chargée de trois fleurs de lys de ... défaillantes à senestre, posées en pal" (épitaphe de Denis Nolet, †21 octobre 1542[5]).

4. "Jean Nollet" (3752) : échevin de Tourcoing : sceau rond de 20 millimètres de diamètre. - Archive du Nord : abbaye de la Marquette : "Écu portant trois roses à la doloire en abîme surmontée d’un croissant et sénestrée d’une étoile"[6].

5. "Seel Jehan Nollet" : acquisition de biens - 2 juillet 1439[7]. Blason non repris.

6. "Jean Nollet" (3753) : échevin de Tourcoing, 1447, sceau rond de 24 millimètres de diamètre. Archives du Nord ; abbaye de la Marquette : "Écu, portant une doloire accompagnée de trois étoiles, soutenu par un ange[8]".

7. "Nolet" (un « l ») (Toulouse) : "d’azur à deux palmes d’argent accompagnées en chef de deux étoiles d’argent[9]".

8. "Nollet" (Flandre) : "d’argent au loup courant de sable, au chef d’azur, chargé de trois trèfles du champ[10]".


9. "Roelants Nolet" (Bruges) : blason de Jonkheer Roelants Nolet dans l’église Notre-Dame de Bruges : "d’or à un cheval de sable galopant, au chef d’azur chargé de trois trèfles d’argent[11]. Le 6 avril 1566, un Roelant Nolet "et d'autres" enregistrent les biens de Jeronimus Bertrand, orphelin, à la chambre des orphelins de la ville de Goes[12].

Blasons des familles Spanoghe, Nolet, Zantvoorde et Bolle.
Tombe répertoriée de Maximilien Spanoghe,
baptisé à Bruges St Jacobs le 9 décembre 1606,
décédé à Bruges le 5 janvier 1668.
Blasons des familles Spanoghe, Nolet, Zantvoorde et Bolle.


Généalogie de la famille Spanoghe alliée aux Nolet


Spanoghe : coupé d'or à une aigle de sable et de gueules, à deux chardons dits verges à bergers passés en sautoir derrière deux cornes de boeuf, le tout d'or, orné de son bourlet et de ses lambrequins d'or et de gueules. Cimier: un vol de sable. Chaque demi-vol chargé de deux tiges de chardons posées en sautoir d'or. La noblesse de la famille Spanoghe, de Bruges, date du 22 juin 1526, époque à laquelle messire Corneille Spanoghe, protonotaire apostolique, fut anobli et créé Comte du Sacré Palais du Latran, par diplôme de l'Empereur Charles V. Il était fils de François Spanoghe et de dame Jeanne De Brune et petit-fils de Louis Spanoghe et de noble Dame Madeleine Vanden Ryne.

I. Corneille Spanoghe x dame Eléonore Faghele. Ils eurent:
1° Tillemon Spanoghe, qui suit en II.

II. Tillemon Spanoghe x dame Marie Van Afflighem. Ils eurent:
1° Louis Spanoghe, qui suit en III.

III. Louis Spanoghe x Termonde 22.VIII.1621 dame Petronille T'Kint, fille d'Antoine, dont:
1° Dame Esther-Rose Spanoghe x Termonde 15.II.1645 Messire Jean Morgat, dont descendent les Herry.
2° Dame Claire-Rose Spanoghe, née à Termonde, décédée le 17.VIII.1712, x Messire Bernard Van Overwalle, Greffier du Conseil de Flandre, dont descendent (...).
3° Messire Jean Spanoghe, qui suit en IV.

IV. Messire Jean Spanoghe x Dame Marie Van Ydeghem. Ils eurent:
1° Charles Spanoghe °Termonde (Gand), qui suit en V.

V. Charles Spanoghe °Termonde (Gand), échevin de Bruges en 1588, 1589, 1592, 1593, 1596, †20.II.1597, inhumé à St-Jacques à Bruges, x Cornelia van Sanevoorde / Zantvoorde, fille de Jan, décédée 15.VII.1609. Ils eurent:
2° Carolus Spanoghe, b. 27.VII.1561, suit en VI.

VI. Carolus Spanooghe, Heer de Cleyghem (Keiem), échevin de Bruges en 1598, 1599, 1605, 1606, 1612, bourgeois de Roeselare le 24.IV.1604[13], prévôt de la Confrérie du Saint-Sang en 1624, †Bruges 2.XII.1633, inhumé près de ses parents. Carolus épousa à Bruges St. Jacobs 13.I.1603 Margriet Nollet, née en 1573, dame de Cleyghem (Keyhem alias Keiem, franc de Bruges) et Stuyvenkercke (Stuivekenskerke[14], châtellenie de Furnes), fille de Jhr Roelant Nolet (d'or au cheval de sable galopant, chef d'azur à trois trèfles d'argent[15]) et de NN Van Bolle. Elle décéda le 1.X.1639. Ils eurent:
1° Maximilaen Spanhoghe, b. 9.XII.1606 (Bruges, Sint Jacobs), fils de Carolus et de NN. Margriet, qui suit en VII.
2° Adrianus Spanoghe, b. Avril 1608 (Bruges, Sint-Anna & St. Kruis),
3° Carolus Spanhoghe, fils de Carolus et de NN. Margriet, b. 13.IX.1608 (Bruges, Sint Jacobs) (n'a sans doute pas survécu).
4° Carolus Spanoghe, b. 7.VII.1611 (Bruges, Sint Jacobs).
5° Rolandus Vanspanhoghe, b. 18.IV.1613 (Bruges, Sint-Jacobs).
6° Catharina Spanoghe, b. 12.II.1615 (Bruges, Sint-Jacobs).
7° Joannes Baptiste Spanhove (sic), fils de Carolus et Margriet Nollet, b. 6.I.1617 (Bruges, Sint-Jacobs), décédé sans descendance le 23.III.1696, inhumé aux Carmes Déchaussés.
8° Maria Spanhove, fille de Carolus Spanhove et de NN. Margriet, b. 24.I.1620 (Sint-Gillis).

______________________

VII. Jhr Maximiliaen Spanoghe, Heer de Cleyghem (Keiem), †Bruges 5.I.1668 (« Rekening », le 00/00/1675 ? concernant des biens à Snellegem, réf. 12997, et le 5.1.1668 à Bruges n° 14517). Jhr Maximiliaen Spanoghe x Bruges 24.XI.1643 Dame Barbe Rommel (Romel), †16.V.1685 (autre date trouvée : 18.IV.1685), fille de Messire Remi Rommel et NN Hellin (ck ?). La seigneurie passa ensuite aux Neyts. La dalle funéraire en marbre blanc se trouve dans l’église « Onze Lieve Vrouw » à Bruges. Quartiers : Spanoghe, Zantwoorde, Nolet, Bolle. On trouve ces blasons Nolet et van Bolle à Amsterdam sans qu'un lien entre ces deux blasons là-bas n'ait été fait. Ils eurent:
1° Maximilianus Spanoghe, b. 6.X.1644 (Bruges St. Gillis).
2° Anna Spanoghe, b. 6.II.1646 (Bruges St. Gillis), qui suit en VIII.
3° Maria Spanoghe, b. 1.IX.1648 (Bruges St. Gillis).
4° Francisca Spangoghe, b. 13.XI.1649 (Bruges, St. Gillis)
5° Isabella Spanoghe, b. 27.VI.1651 (Bruges, St. Gillis).
6° Carolus Spanhooghe, b. 29.VI.1653 (Bruges, St. Walburga).
7° Petrus Spanhooghe, b. 2.V.1655 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 2de).
8° Joanna Spanhoge, b. 14.V.1656 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 2de).

VIII. Anna Spanoghe x Thomas Neyts, seigneur de Cleghem (Keiem). Ils eurent:
1° Anna Neyts, b. 9.VI.1666 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 3de).
2° Maria Neyts, b. 3.11.1667 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 2de).
3° Joannes Baptiste Neyts, b. 24.XI.1669 (Bruges, Sint Jacobs)
4° Thomas Neyts, b. 6.IX.1672 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 3de).
5° Isabella Neydts, b. 10.I.1677 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 3de).
6° Carolus Neyts, b. 25.XI.1678 (Bruges, Onze Lieve Vrouw 3de).

10. "de Nollet de Malvoue" (Haute-Normandie)[16] : "d’argent au chevron de gueules accompagné de trois merlettes de sable". Onze Nollet abonnés au téléphone en Haute-Normandie en 1997. Aucun Nollet de Mallevaud repéré.

11. "Nollet de Mallevaud" (Haute-Normandie) : Sieurs de la Londe, Launay, seigneurs de Saint-Christophe, maintenus le 26 septembre 1666) : "d’argent au chevron de gueules accompagné de trois merlettes de sable". Annuaire héraldique de 1901[17]. 11 Nollet abonnés au téléphone en Haute-Normandie en 1997.

12. "Nolet" (Flandre) : "d’argent au chevron accompagné en chef de quatre merlettes, 2 et 2, et en pointe de trois merlettes mal-ordonnées, le tout de gueules. Cimier : une merlette de gueules[18]".

13. "Nolet" (Rotterdam) : "d’or au chevron accompagné en chef de quatre merlettes, 2 et 2, et en pointe de trois merlettes mal-ordonnées, le tout de gueules. Cimier : une merlette de gueules".

14. "Nolet" (Menin, Haarlem, Amsterdam) : "d’argent au chevron accompagné en chef de quatre merlettes, 4 et 4, et en pointe de trois merlettes mal-ordonnées, le tout de gueules. Cimier : une merlette de gueules[19]".

15. "Nollet" (Nord de la France ou Sud de la Belgique) : (10.156) "d’argent à 3 merlettes de sable[20]".

16. "Nollet" (Anvers) : "d’argent à 3 merlettes de sable. Cimier : un arbre de sinople dans un pot de gueules[21]".

17. "Nolet" (un « l ») : "d’argent à 3 merlettes[22]".

18. "Nolet" (région d’Utrecht) "écartelé au 1. et 4. : de sable à trois fers de moulins d’or posés 2 et 1 ; au 2. et 3. : d’argent à trois trèfles de sinople posés 2 et 1[23]".

19. "François Nolet" : an 1610 : "de … à trois épées de … plantées dans un besan (ou tourteau) de … ; surmontées de 2 écots de … passées en sautoir en forme de croix de bourgogne[24]".

20. "de Nollet" : « d’argent à trois merlettes de sable[25] ».

21. "de Nollet" (province de Luxembourg) : « d’argent à trois merlettes de sable[26] ».

22. "de Nollet" (Malmédy) : blason du prince-abbé Joseph de Nollet, prieur de Malmédy en 1727, élu abbé en 1741 : "Coupé : au I. parti : a) à un arbre brisé d’un loup passant contourné, b) au dragon ; au 2. d’azur à la gorgone d’or". Devise : « Nemini Infensae ». Même famille que les Nollet portant "d’argent à trois merlettes de sable".

23. "Nollet" (province de Luxembourg) : "d’argent à trois merlettes de sable" (de B.). Bonnevu (Moircy)[27].

24. "de Nollet" (Saint-Gilles-lez-Liége) : abbé de Saint-Gilles, famille des « de Nollet » de Dinant : « d’argent à trois merlettes de sable. Cimier : une des merlettes ».

25. "de Nollet" (Dinant) : famille originaire de Dinant d’où elle se répandit dans le Luxembourg, le pays de Liège, etc. "Jean de Nollet", écuyer, officier réformé de la ville de Limbourg possédait en 1679 le fief des Granges à Rotheux (ban de Spirmont) : "d’argent à trois merlettes de sable. B. et L. ; d’argent et de sable. Cimier : une merlette enfermée dans un enclos d’or ; posée devant un buisson de sinople[28]".

26. "Nollet" (Saint-Martin à Liège) : Antoine de Nollet, chapelain de Saint-Martin : "écartelé : aux 1. et 4. d’argent à la tête et col de cheval de sable ; aux 2. et 3. de sable à la herse d’or". Famille des « de Nollet » de Dinant[29].

27. "Nolet" (Vendée-Canada) : Blason non repris[30].

28. "Pierre Nolet" : son scel apposé le 12 janvier 1587 par Grégoire Thomas, échevin de la cour de Bioul deux originaux conservés au musée archéologique ; une note annexée les dit fixés ... (?) à un acte de la cour de Lébenne : "Ecu échancré : à deux échasses adossées passées en sautoir et accompagnées en pointe d’un chef d’une couronne de feuillage". Légende : S. Pier… Nolet[31].

29. "Arnous Noles de Amechim" (Ampsin) : sires de Mecours (?) (propriétaire de sa cour), le 25 novembre 1390 (contrefixé par acte de 1423). Son sceau : peut-être peut-on suggérer d’attribuer ce scel au dernier tenant cité : Andrir de Bove : gries (?), au rang duquel se trouve un scel également fort abîmé dont « l’écu pourrait porter un champ d’hermine et un franc-quartier à une fasce (?). Légende : ... ESE ... » (dans le champ, vers la senestre -la dextre est totalement fruste- une lettre « B » capitale, légèrement inclinée en barre. La légende est fruste)[32].

30. "Nollet" : "à trois merlettes"; parmi les quartiers de Apolone de Villenfagne, jadis, à (Achêne ?)[33].

31. "Nollet" : "d’argent à trois merlettes de sable"; parmi les 8 quartiers de ... [?] de Bourgrave[34].

32. "Servais Nollet": archiprêtre de Namur, mort en 1650, son épitaphe, comme dessus et son blason : "d’argent au chevron d’azur chargée en chef d’une couronne à trois fleurons d’or et accompagnée de trois merlettes de sable couronnées d’or[35]".

33. "Jean, Bon de Nollet" : "d’argent à trois merlettes de sable ; cimier : un aigle issante » (d’un cylindre ?), -Jeanne Bleret, Messire Gilles, Bon de Nollet ; blason identique - D. Adélaïde Pastour Men. Sudefrido Bal ... (illisible) - Antoinette d’Utrechts alias Immeneels Preudhome d’Ailly - Catherine de Croix). Huit quartiers d’alliances Nollet[36].

34. "Nolet, J." : signe et scelle une lettre adressée, de Namur, le 30 octobre 1638, à Martin Delhaise, pasteur de Profondeville. Dans le champ d’un cartouche : "Un chevron chargé en chef d’une rose boutonnée et accompagnée de trois oiseaux, la tête garnie d’une huppe, en manière de couronne antique"[37].

35. "Jehan Nollet" : échevin de Bomerée, 14 septembre 1594 (contrefixé par acte de 1595) ; son scel ; "écu à une hache en pal contournée (son fer est chargé d’un petit besant négligeable) Légende : « IEH... OV...[38] ».

36. "Louis Nollet": Josse Zoetaert, bailli de la cour judiciaire de Tonlieu de S. M. le Roi d'Espagne à Bruges, y décédé le 13.II.1683, enterré à St Donas, sous une pierre sépulcrale blasonnée de ses armes et de celles de son épouse, dame Adrienne Nollet, fille de messire Louis Nollet qui portait: d'argent à trois merlettes de sable. Devise: PLUS MINUS NOLET[39].

Généalogie brugeoise liée à ces armoiries
         
I. Bernard NOLET[40] x …, dont :
1° Pieter NOLET, b. ca 1543, qui suit en II.

II. Pieter NOLET, Conseiller de Bruges en 1583 et 1584[41], les deux dernières années de la république calviniste, épousa à Bruges O.L.Vr.2de le 1.I.1569[42] Susanna DE CORTE (b. ca 1543, †22.XII.1644 à l’âge de 101 ans), fille de Victor DE CORTE[43] d’un second mariage de ce dernier avec … .

Apparemment, ce Pieter Nollet possédait un moulin à Bruges : « Helpt Uuyter Noodt. - Was de derde oliemolen, soms ook genoemd Ryckwynmuelen. Hij stond op 't einde van de Corte Oliestraat en het molenhuis aan de oostzijde van de Peter Cellestraat. Eigenaar was Pieter Nollet. De tijden waren slecht en onzeker en de verpande molen ging bij decreet van 6 juli 1588 over aan de kinderen van Herman Goossens. In 1592 gaat de eigendom in handen van Pieter Rielandt en Leenaert Cobri. Na verscheidene verhandelingen is deze molen, in 1618, eigendom van Joos Spillebeen[44] ».

Pieter Nollet et Susanna de Corte eurent 3 enfants connus :
1° Anthonius NOLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 28.X.1586[45] (mère non mentionnée).
2° Jacobus NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 5.III.1589[46] (mère non mentionnée), suit en III.
         3° Ludovicus NOLET, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 13.I.1593[47] (mère non mentionnée), qui suit en IIIa.

III. Jacobus NOLLET x Maria NN (probablement Maria-Catharina DE VONCK / DE VOUNCK), dont :
1° Petrus NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 28.II.1624.
2° Carolus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 22.III.1625.
3° Jacobus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 21.XII.1626.
4° Franciscus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 21.IX.1628.
5° Joannes Baptista, b. Bruges O.L.Vr.1ste 27.II.1630.
6° Ignatius NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 27.XII.1641.
7° Victor NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 4.V.1643.
8° Petrus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 23.V.1631.
9° Dominicus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 10.IV.1634.
10° Hermanus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 10.IX.1636.
11° Maria NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 14.XI.1638.

IIIa. Ludovicus NOLLET[48] (alias Louis NOLLET) (d'argent à trois merlettes de sable. Devise: PLUS MINUS NOLET), fils probable de Pieter NOLET ci-dessus, et donc b. Bruges, O.L.Vr.1ste 13.I.1593. Il épousa à Bruges O.L.Vr.1ste 20.I.1622 Magdalena BROUCKMAN. Ils eurent 13 enfants :
1° Ludovicus NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 26.X.1622, fils de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN.
2° Catharina NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.1ste 30.I.1624, fille de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN.
3° Ludovicus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 21.VII.1625, fils de Ludovicus NOLLET (mère non mentionnée).
4° Maria NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 27.VIII.1626 fille de Ludovicus NOLLET (mère non mentionnée).
5° Ludovicus NOLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 19.X.1627 fils de Ludovicus NOLLET et de Magdalena NN.
6° Barbara NOLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 15.I.1630, fille de Ludovicus NOLLET (mère non mentionnée).
7° Nicolaüs NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 28.IV.1631, fils de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN.
8° Magdalena NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 22.IX.1632, fille de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN.
Adriana NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 22.VI.1634, fille de Ludovicus NOLLET (mère non mentionnée). Adriana NOLLET épousa Josse ZOETAERT (alias Judocus Zoetaert), bailli de la cour judiciaire du grand-tonlieu de S. M. le Roi d'Espagne à Bruges, fils de Josse ZOETAERT mort en 1663 et de Marie DE CLERCQ décédée en 1679, fille d’Henri DE CLERCQ. Il décéda le 13.II.1683 et fut enterré en l’église St Donaas à Bruges, près de la sépulture de Jean van Aertrycke, sous une pierre de marbre blanc gravée à ses armes (écartelé : 1. une grappe de raisin ornée de 2 feuille ; 2. une poire ornée de 2 feuilles ; 3. Une licorne d’argent sur champ d’azur ; 4. Un arbre) et à celles de son épouse, dame Adriana NOLLET, sœur d’Isabelle NOLLET, filles de messire Louis NOLLET (Ludovicus), échevin de Bruges en 1643, 1645, 1646, 1649, 1652, 1654, chef-homme en 1644 et 1647, trésorier en 1653, gouverneur de l’école Bogaerde en 1657 et décédé le 1er juin 1673. Adriana et Isabelle étaient les petite-filles de Pieter NOLLET, conseiller de Bruges en 1583, 1584, époux de Susanna DE CORTE. Adriana NOLLET, fille de Louis Nollet, et Judocus ZOETART eurent 6 enfants connus :
a.                 Maria SOETAERT, b. Bruges / St.Donaas 1.II.1670, mère : Adriana NOLLET.
b.                Elisabeth SOETAERT, b. Bruges / St.Donaas 12.IV.1671, mère : Adriana NOLLET.
c.                 Amatus SOETAERT, b. Bruges / St.Donaas 29.VII.1673, mère : Adriana NOLLET.
d.                Ludovicus SOETAERT, b. Bruges / St.Donaas 28.IV.1674, mère : Adriana NOLLET.
e.                 Joanna SOETAERT, b. Bruges / St.Donaas 11.VII.1675, mère : Adriana NOLLET.
10° Ludovica NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 18.I.1636, fille de Ludovicus NOLLET (mère non mentionnée).
11° Isabella NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 24.II.1637, fille de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN.
12° Henricus NOLLET, b. Bruges, O.L.Vr.2de 1.XII.1638, fils de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN.
13° Joannes NOLLET, bapt Bruges, O.L.Vr.2de 3.XII.1641, fils de Ludovicus NOLLET et de Magdalena BROUCKMAN. Il a parfois été confondu avec l’ancêtre des Nolet de Schiedam. Mais le prénom du père, Ludovicus, n’est pas Lucas.

IIIb. Judocus NOLET (né avant 1587, peut-être un fils de Pieter NOLLET x Susanna DE CORTE) x Bruges O.L.Vr.2de 27.I.1602 Catharina JANSSENS dont :
1° Petrus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 11.II.1603. Mère non mentionnée.
2° Florenti NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 2.V.1604. Mère non mentionnée.
3° Michaël NOLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 4.XII.1605. Mère non mentionnée.
4° Judocus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 5.VI.1608. Mère non mentionnée, qui suit en IV.
5° Catharina NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 25.X.1610. Mère non mentionnée.
6° Ludovicus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 10.VI.1611, qui suit en IVa.

IV. Judocus NOLLET[49] x Bruges O.L.Vr.2de 21.II.1634 Laurentia SOETART / ZOETTAERT, fille de Guillelmus ZOETTAERT x Anna ADRIAENS / ANDRIES, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 14.IV.1608[50]. Dont :
1° Petrus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 2.VII.1635.

IVa. Ludovicus NOLLET[51], b. Bruges O.L.Vr.2de 10.VI.1611. Mère non mentionnée. Puis, par hypothèse : Ludovicus NOLLET x Anna PULINCK / PULYNCK, dont:
1° Henricus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 1.XII.1638.
2° Anna NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 4.V.1640.
3° Anna NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 2.V.1641.
4° Petronilla NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 10.V.1643.
5° Henricus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.1ste 12.III.1646.
6° Franciscus NOLLET, °Dudzele 16.IX.1651, bapt 19.IX.1651 (blz 0091).
7° Anna NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 19.X.1613. Mère non mentionnée.
8° Nicolaus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 2.VIII.1615. Mère non mentionnée. Suit en V.

V. Nicolaüs NOLLET[52] x Joanna IZENBAERT / ISENBAERT, fille de Pieter YSENBAERT, †Bruges 25.II.1654, inhumée sous une pierre tombale dans l’église Notre-Dame à Brugess, avec les armes Ysenbaert (terrasse herbeuse plantée d’un arbre accompagnée d’un bouc à senestre, les pattes de devant posées sur le tronc) et les armes NOLLET (d’argent à 3 merlettes). Dont :
1° Anna NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 11.XI.1640.
2° Carolus Borromeus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 27.II.1642
3° Marcus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 26.IX.1643.
4° Joanna NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 27.X.1644.
5° Catharina NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 20.II.1646.
6° Maria NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 11.XII.1647.
7° Helena NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 23.IX.1650.
8° Hugo NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 20.VII.1652.
9° Albertus NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 8.II.1654.
10° Maria NOLLET, b. Bruges O.L.Vr.2de 5.VIII.1617. Mère non mentionnée.

37. Johan-Lodewijk Nolet (4.IV.1732 - 18.IX.1798) : échevin de Heusden entre 1779-1790, bourgmestre de cette ville en 1791 et 1792. Il s’est trouvé comme lieutenant en garnison à Maastricht: parti 1: 2 coupés de trois trèfles, 2 et 1, parti 2: une rencontre de boeuf. Métaux et émaux inconnus. D'après Muschart et Juten.



Héraldique Nolet, Heusden, boeufs et trèfle.
Sceau de Johan Lodewijk Nolet (1732-1798).

37.1. La disposition des trèfles à senestre indique l'origine Nolet des trèfles. La rencontre de boeuf devrait être une alliance. Non identifiée (Van Genderen à Nederhemert ?, Van Hoppe ?).

37.2. Johan-Lodewijk Nolet est né le 4.IV.1732, probablement à Nederhemert, et est mort le 18.9.1798 dans ce village. [« Nolet, Jan Lodewijk oud 67 j. overleden te Heusden [(advert. Haarlem Courant van 22 September 1798, ondertr. Maria Nolet geboren Hoppe[53] ». Il était capitaine des troupes à Heusden et était de service dans le Régiment du Colonel Prince van Wijlburg. Il était fils de Theodorus Bernardus Nolet, capitaine, originaire de Loenen (?) (Utrecht), major du Fort de Nederhemert, date de naissance non connue, mais décédé à Nederhemert le 13 mars 1772 où il habitait avec son épouse Johanna van der Schilt, mère de Johan-Lodewijk Nolet, originaire de Loenen (?) (Utrecht) née probablement en août-septembre 1699 et décédée à Nederhemert le 9 mars 1784[54].

37.3. Nederhemert se situe à 4 km à vol d’oiseau (au nord) de Heusden, sur la rive droite de la Meuse, et à 10 km (au nord-ouest) de ‘s-Hertogenbosch [(ville se situant à 68 km à vol d’oiseau au sud sud-est de Schiedam (ouest de Rotterdam)].

37.4. Johan-Lodewijk Nolet épousa Marie-Élisabeth van Hoppe (n) : « 12.IV.1790 : Jean Louis Nolet époux de Marie E. van Hoppe reçu membre dans la ville de Heusden » (Centraal Bureau voor Genealogie, 's-Gravenhage ; Dossiers Nolet ; liste par années).

37.5. Armoiries de Johan-Lodewijk Nolet (1732-1798) (d’après Muschart et Juten) : 2 licornes retournées, parti d’un rencontre de boeuf à senestre (!), parti coupé de trèfles à dextre, a) posés 2 et 1 ; b) posés 2. et 1. : inscription : « S. Johan-Lodewijk Nolet ».

37.6. Muschart : il reprend des références dans ses fiches concernant un sceau identique qu’il ne peut attribuer, donc sans inscription. Il donne présents à Maastricht, Johan-Lodewijk Nolet et son épouse le 9.6.1775 à Maastricht et renvoie dans les archives du notaire Johan Guichart à la « Rijkarchief de Maastricht ».

37.7. Juten : « 4. Zegel van Cornelis van der Burg, schepen in Heusden, hangende aan een transportbrief, ten behoeve van de heer Gerrit Bax Janszoon te Heusden, van een huis « de drie Zwaantjes », gelegen te Oudheusden ; de brief is gedagteekend van 2.2.1782 en is mede gesterkt met het zegel van Johan-Lodewijk Nolet[55] » « 6. : Zegel van Johan-Lodewijk Nolet (zie hier voor N° 4). Johan-Lodewijk Nolet was schepen van 1779 tot 1783 en daarna weder van 1788 to 1790 ; in de jaren 1791 en 1792 bekleede hij de burgemeesterlijke waardigheid. Naast deze bedieningen zag hij zich in 1779, 1781, 1782 en 1783 het ambt van kerkmeester en in de jaren 1780, 1783, 1788 tot 1792 dat van gasthuismeester opgedragen. De genealogie der familie Nolet in Vosterman van Oyen Stam-en Wapenboek betreft alleen den Katholoieken tak dezer familie, die aanvankelijk tot de Waalsche kerk behoorde. Signé Jhr. Mr. F. Beelaerts van Blokland et W.-J.-F. Juten ».

37.8. Juten (reprenant Muschart) : De Heusdensche schepen Johan-Lodewijk Nolet zegelde met een wapen, dat de klaverbladen had in de eerste en de derde kwartier, den ossekop in de linker helft van het gedeelde veld ; men vindt het afgebeeld op bladzijde 295 van den XIVen jaargang van « Taxandria » ; op bladzijde 299 wordt medegedeeld, dat hij van 1779 tot 1792 te Heusden verschillende ambten bekleedde[56] ».

37.9. Le blason est dit « parma », du nom des boucliers grecs ronds, dont la forme fut reprise sous le règne de Louis XIV en hommage au Roi-Soleil.

37.10. Johan-Lodewijk a en tout cas utilisé son sceau le 2.2.1782 à Heusden.

Personnes et autres Nolet liés à Johan Lodewyk ou/et originaires du même village :

37.11. En août 1748, un certain Hermanus Theodorus Nolet, lieutenant, est décédé à Heusden (Centraal Bureau voor Genealogie, s-Gravenhage ; Dossiers Nolet ; liste par années) : « probablement Hermanus Theodorus Nollet en 1745 ; Enseigne dans le régiment du Major G. Lindman en garnison à Tiel, mentionné dans le portefeuille inv. N° 71 avec requête dans les archives de Tiel dans les vieilles Archives de l’État à Arnhem » (note traduite).

37.12. Mejuffrouw Maria Nolet : date de naissance non connue, et décédée dans cette ville le 13 avril 1772. Habitait Nederhemert[57].

37.13. Huijbrecht Nolet : frère de Johan-Lodewijk Nolet, Commissaire collecteur de Rosendaal (ville se situant à 58 km au sud-ouest de Nederhemert et à 8 km de la frontière belge actuelle), date de naissance inconnue, était l’époux de Geertruid Angenilha Engelbergh, et est décédé à Rosendaal le 11 mars 1801. Son corps a été ramené à Nederhemert où il était né. À Haarlem, en 1630, un Elias Nolet, petit-fils de Cornélis Nollet originaire de Menin, épousa Elisabeth Engelbrechts. Or c’est à Haarlem que sont partis les Nolet de Menin, puis à Amsterdam. Mais ces Nolet de Menin portaient : « d’argent au chevron accompagné en chef de quatre merlettes, 4 et 4, et en pointe de trois merlettes mal-ordonnées, le tout de gueules. Cimier : une merlette de gueules[58] ». La généalogie des Nolet de Menin ne comporte aucun Hermanus, aucun Bernardus, aucun Theodorus et aucun Lodewijk ou Jean Louis et aucun Huijbrecht[59].

37.14. Theodorus Wilhelmus van Drongelen, qui habitait Drongelen, leva le corps de Johanna van der Schilt lors du décès de celle-ci le 10 septembre 1784. Il s’agit probablement d’un ami ou d’une parenté[60].

37.15. Une certaine Mademoiselle Johanna (?) ou Geertruida (?) van der Schilt[61] est née en 1711[62].

38. Nolet de Brauwere van Steeland : D’argent à la barre ondée d’azur, accompagnée en chef d’une hure de sanglier de sable, défendue et allumée d’argent, lampassée de gueules, et en pointe d’un fer de moulin de sable. Devise: NOLET TRADERE DOMINUM.

DEVISES

PLUS MINUS NOLLET[63] (De Nollet, Flandre).
PROBUS IMPROBA NOLLET[64] (De Nollet, Flandre)
NOLET TIMERI (NOLET – Schiedam).


BOURGEOISIE NOLET (non exhaustif)

1.                     Jan Nollet, de Tourcoing, peltier, prend la bourgeoisie d’Anvers le 28.I.1639[65].
2.                     Pieter Nollet, né à Moorslede, habitant Ledegem, fils de Jan Nollet, devient bourgeois de Roeselare le 17.VI.1655[66].
3.                     « CortrijkJan Nollet, fils de Pieter 28 septembre 1607[67], paie 19 sous[68], est accompagné de Pieter Carbonel[69] ».


_________________________



[1] Fr. 320266, N° 4 ; CNL, 66 ; CNA 2. Répertoire de Généalogie Imprimée, volume 3. Etienne Arnaud, N.-Z. Editions Berger-Levrault 1982, p. 199.
[2] "Recuiel des Inscriptions Sepulchrales des Eglises Cathedrale et paroissiales de la ville de Gand ainsi que de la Citadelle copiées pour la plus grande partie sur les lieux par E. A. Hellin, Chanoine et Ecolâtre de S. Bavon à Gand", Tome V. f° 183.
[3] Geschiedenis van de Schiedamse familie Nolet, door L. Abma MDCCCCLIIII.
[4] Geschiedenis van de Schiedamse familie Nolet, door L. Abma MDCCCCLIIII.
[5] V. & H. V. Rolland’s, Supplément à l’Armorial général de Rietstap. Vol. III, 1969, p. 270, 1re édition, 1904) -Collection Steenkamp/Damstra au Centraal Bureau voor Genealogie Den Hage.
[6] G. Demay, Sceaux de la Flandre française : 1873, p. 411 N° 3752 et 3753.
[7] G. Demay, Sceaux de la Flandre française : 1873, p. 411 N° 3752 et 3753.
[8] G. Demay, Sceaux de la Flandre française : 1873, p. 411 N° 3752 et 3753.
[9] J.-B. Rietstap - Armorial Général Planche CCXCIII.
[10] Jules Bosmans, 1889, Armorial ancien et moderne de la Belgique.
[11] Inscription funéraire à Bruges. "Recuiel des Inscriptions Sepulchrales des Eglises Cathedrale et paroissiales de la ville de Gand ainsi que de la Citadelle copiées pour la plus grande partie sur les lieux par E. A. Hellin, Chanoine et Ecolâtre de S. Bavon à Gand", Tome V. f° 183.
[12] Weeskamerarchief Goes 1596-1811, Archief AWG - 6W - 7R.
[13] Poorters van Roeselare, register 1, f° 10, Aangenomen : A. En tant qu’époux de Margrete Nolet, fa Roelant.
[14] Stuvekinskercke sur les cartes de Ferraris (1771-1778), était située dans la châtellenie de Furnes, tandis que Keiem était située dans le franc de Bruges. Distance entre Stuvekinskercke et Keiem : 4,6 km.
[15] Inscription funéraire à Bruges. "Recuiel des Inscriptions Sepulchrales des Eglises Cathedrale et paroissiales de la ville de Gand ainsi que de la Citadelle copiées pour la plus grande partie sur les lieux par E. A. Hellin, Chanoine et Ecolâtre de S. Bavon à Gand", Tome V, f° 183.
[16] Blason non repris dans le Répertoire de Généalogie Imprimée, volume 3. Etienne Arnaud. N.-Z. Éditions Berger-Levrault 1982.
[17] V. & H. V. Rolland’s, Supplément à l’Armorial général de Rietstap. Vol. III, 1969, p. 270, 1re édition, 1904) -Collection Steenkamp/Damstra au Centraal Bureau voor Genealogie Den Hage.
[18] J.-B. Rietstap - Armorial Général Planche CCXCIII.
[19] Centraal Bureau voor Genealogie, s-Gravenhage ; Dossiers Nolet.
[20] Abbé Th. Leuridan, Armorial du Nord, Lille, 1926.
[21] Jules Bosmans, 1889, Armorial ancien et moderne de la Belgique.
[22] G. Dansaert. Nouvel armorial belge ancien et moderne, 1949.
[23] Collection Steenkamp/Damstra (C.B.G. Den Hage). Utrecht Gemeente Archief N° S 597, MS, D’Yvoy lib. Epitaphe, f° 19.
[24] Collection. Centraal Bureau voor Genealogie Den Hage.
[25] Fortuné Koller, Armorial ancien et moderne de Belgique, 1979. Source de l’auteur : René Goffin, « Généalogies Enghiennoises, tome III, p. 45 ».
[26] H. A. / R. / Gourdet / Archives d’Arlon, notaire Le Clecrq, de Bastogne 26.X.1705 / Cachet de Charles-Louis de Nollet, seigneur de Magery (Docteur Jean-Claude Loutsch, Armorial du pays de Luxembourg, 1974, p. 616, Luxembourg.
[27] Blasons de la province de Luxembourg, L. Gourdet, Duculot, Gembloux, 1960, p. 251.
[28] Armorial du Duché de Limbourg et des pays d’Outremeuse, D.-J.-J.-J. Dison, 1947, p. 202.
[29] AEL, Fonds ABRY, registre 28, p. 65. (Armoriaux Liégeois, de Simon-Joseph Abry, Société des Bibliophiles Liégeois, 1934. p. 61.
[30] TDC 1. et 6. : blason ? Répertoire de Généalogie Imprimée, volume 3. Etienne Arnaud. N.-Z. Editions Berger-Levrault 1982, p. 199.
[31] A.E., archives Moreau, de Bioul (Fonds O.G.H.B.).
[32] A.E., Marche-les-Dames ; Chartes (Fonds O.G.H.B.).
[33] Archives des Mormons (Fonds O.G.H.B.).
[34] Seilles ; gén. Sengeulls (Fonds O.G.H.B.).
[35] A.E., m. s. Stassart, registre 664. f° 272 (Fonds O.G.H.B.).
[36] [... -Registre ; m. s. Honwaert, II 6456 e (ou « c ») ; feuille volante int. 324 et 325] (Fonds O.G.H.B.).
[37] A.E., commune de Luntier ou Lontier Hist. et Adm. Liasse 1 ou 7 (Fonds O.G.H.B.).
[38] Fonds O.G.H.B.
[39] François Louis Van Dycke, Recueil héraldique, avec des notices généalogiques et historiques sur un grand nombre de familles nobles et patriciennes de la ville et du franconat de Bruges, octobre 1851, Universiteitsbibliotheek Gent.
[40] J. Gaillard, Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse avec données historiques et généalogiques sur chaque famille, tome II, 1858, p. 381.
[41] Nommé parmi 12 conseillers de la ville de Bruges le 2 septembre 1583, puis l’année suivante le 12 mars 1584. Autres données trouvées dans J. Gaillard, Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse avec données historiques et généalogiques sur chaque famille, tome II, 1858, p. 381. On trouve encore Pieter NOLLET à Bruges dans : M. 1602, sept. 2 M. 1602 W, 1572 - 1605, fol. 280 Makelaars, Resoluties, 1560- 1616, fol. 160 r.* (Pieter Nollet Marcelin Schapelinc) ; dans : M. 1603 Makelaars, Resoluties, 1564-1616, fol. 160 r. et dans : M. 1604 Makelaars, Resoluties, 1551-1711 (t. Pieter Nollet) ; dans : M. 1605 Makelaars, Resoluties, 1551-1711 (t. Pieter Nollet) ; et dans : M. 1616, sept. 2 W, 1606 - 1634, fol. 211 (d. Pieter Nollet).
[42] Repris aussi dans le registre paroissial des mariages à Brugess St Gilles à la référence 01.V.1570 (5/1570).
[43] Fils d’Herman de Corte (†22.IX.1541), greffier de la trésorerie de Bruges, qui épousa en 1res (ou 4e) noces Marie van Belle, fille de Jean, maître des comptes, pour la Flandre, de Philippe-le-Beau, roi d’Espagne, conseiller et maître de la chambre aux deniers de l’empereur Charles-Quint, et d’Agnès, fille de Jan Boele, receveur-général de la Flandre, et de Marie Lauweryns. Victor DE CORTE hérita le 10.XII.1533 de Baudouin LAMPAERT, trente mesures de terres, situées au village de Lembeke. Il acquit le 24.IX.1536 la propriété de la terre dite Oostervelde, située sur le territoire d’Eecloo, et se maria en premières noces avec Anne VAN DER STEENE. Victor laissa de sa première femme (Anne VAN DER STEENE) Herman et Josse DE CORTE, qui eurent pour tuteurs Herman DE CORTE susdit, leur grand-père, et Philippe VAN STEELANT, comme il appert d’après un acte du 23.IV.1543 ; il laissa de sa seconde femme (…) une fille du nom de Susanne DE CORTE, laquelle mourut le 22.XII.1644 à l’âge de 101 ans après avoir été mariée avec Pierre NOLLET (fils de Bernard NOLLET) Conseiller de Bruges en 1584 et 1585 (source n° 1 ci-dessous). Armoiries de Corte (pour la branche concernée) : « de gueules au chevron, accompagné en chef d’un croissant à dextre et d’une étoile à six rayes à senestre, et en pointe d’un quintefeuille, le tout d’argent ; - cimier : un cerf issant d’argent, entre deux vols, l’un d’argent, l’autre de gueules ». Sources : 1. Jean-Jacques Gailliard, Bruges et le Franc ou Leur magistrature et leur noblesse, 1858, tome 2, p. 381 ; 2. Baron J. S. F. J. L. de Herckenrode, Nobiliaire des Pays-Bas et du Comté de Bourgogne, tome 2, 1865, p. 519 (dans cette dernière, ‘Nolet’ n’apparaît pas) ; 3. Fragmens généalogiques, Tome I, Geneve, 1776, p. 107.
[44] “De windmolens van de Kruisvest te Brugge 1580-1650”, Biekorf. Jaargang 71(1970), p. 211 : http://www.dbnl.org/tekst/_bie001197001_01/_bie001197001_01_0058.php
[45] Registre des baptêmes de Bruges, O.L.Vr.2de débutant le 3.VI.1572. Eerste Wyk, n° 2.
[46] Registre des baptêmes de Bruges, O.L.Vr.2de débutant le 3.VI.1572. Eerste Wyk, n° 2.
[47] Registre des baptêmes de Bruges, O.L.Vr.1ste débutant le 4.II.1586.
[48] “Den 14 junii 1639 heeft men den Vogel van Eeren geschoten, alswanneer d'heer Louis Nollet Koninck is geworden”, Jaer-Boek der leyzerlyke ende koninglycke Hoofd – Gilde van den Eldelen ridder Sint-Joris Gilde in den oudenhove binnen de stad Bruges, door Joseph van Praet, Hof-Meester, 1786, p. 118. ­­
[49] Joos Nollet, l’un des gagnants de la gilde des archers de Saint-Joris en 1633. Jaer-Boek der leyzerlyke ende koninglycke Hoofd – Gilde van den Eldelen ridder Sint-Joris Gilde in den oudenhove binnen de stad Bruges, door Joseph van Praet, Hof-Meester, 1786, p. 242.
[50] Du mariage de Guilielmus ZOETTAERT x Anna ANDRIES :
1° Passchasius ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 15.IV.1607. Mère non mentionnée.

2° Laurentia SOETART, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 14.IV.1608. Mère non mentionnée.3° Anna ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 2de, 4.IV.1611. Mère non mentionnée.4° Magdalena ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 1ste, 27.VII.1618. Mère : Anna ADRIAENS.5° Jacobus ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 1ste, 2.X.1621. Mère : Anna ANDRIES.6° Maria ZOETAERT, b. Bruges O.L.Vr. 1ste, 24.III.1623. Mère : Anna ADRIAENS.
[51] Lodewyck Nollet, gagnant de la gilde des archers de Saint-Joris en 1643. Jaer-Boek der leyzerlyke ende koninglycke Hoofd – Gilde van den Eldelen ridder Sint-Joris Gilde in den oudenhove binnen de stad Bruges, door Joseph van Praet, Hof-Meester, 1786, p. 179.
[52] Nicolaes Nollet, l’un des gagnants de la gilde des archers de Saint-Joris en 1639. Jaer-Boek der leyzerlyke ende koninglycke Hoofd – Gilde van den Eldelen ridder Sint-Joris Gilde in den oudenhove binnen de stad Bruges, door Joseph van Praet, Hof-Meester, 1786, p. 248.
[53] Centraal Bureau voor Genealogie, s-Gravenhage ; Dossiers Nolet ; liste par années.
[54] Archives de Heusden, mention B. 579.
[55] Tijdscrift voor Noordbrabantschie geschiedenis en volskunde. Veertiende jaargang -tweede Reeks-. Bergen-op-Zoom -Gebroeders Juten, 1902 : p. 297.
[56] Tijdscrift voor Noordbrabantschie geschiedenis en volskunde. Veertiende jaargang -tweede Reeks-. Bergen-op-Zoom -Gebroeders Juten, 1902.
[57] Archives de Heusden, mention B. 579.
[58] J.-B. Rietstap - Armorial Général Pl. CCXCIII. - Collection Steenkamp/Damstra (Centraal Bureau voor Genealogie Den Hage) voir également les Dossiers Nolet au C.B.G.
[59] Archives de Heusden, mention B. 579.
[60] Archives de Heusden, mention B. 579.
[61] Archives de Heusden, mention B. 579.
[62] Archives de Heusden, mention B. 579.
[63] A.E., commune de Luntier ou Lontier Hist. et Adm. Liasse 1 ou 7 (Fonds O.G.H.B.).
[64] Supplément au dictionnaire des devises. Tome I et II, Henri Tausin, éd. Slatkine Reprints, Genève, 1978.
[65] F.H.V. Etten-Schepen 1638.
[66] Poorters van Roeselare, reg. 1, f° 45, Aangenomen A.
[67] Archives de l'Etat de Courtrai, "Oud Stadsarchief van Kortrijk", reg. de Bourgeoisie ("binnen-en buitenpoorters") (sans cote) période1600-1615, f° 38v° (microfilm 1074497).
[68] Article XXXI de ‘Concession Caroline de Courtrai’ : « Que chacun acceptant ladite Bourgeoisie sera tenu de payer à sa reception au proufit de nostre-dite Ville (Courtrai) pour une fois la somme de trois livres parisis ». Mais il pourrait ne s’agir que de la Bourgeoisie foraine, pas de la Bourgeoisie intra-muros (voir le PDF) (dans : Eerste deeel van den derden Placcaet-Boeck Ghecompileert en uytghegheven by Ordonnancie van Hooghe ende Moghende Heeren den President ende Raedtslieden van syne Majesteyts Provincialen Raede van Vlaenderen, Ghendt en 1685, p. 309).
[69] Rijkarchiefs, Kortrijk, fonds d'archives anciennes.

________________________
https://armoiries-noblesse-belge.blogspot.com/2015/03/obits-armoiries-noblesse-belge.html

Liens publicitaires exploitant ce blog interdits pour tous pays.
Exceptions